Histoire érotique: Douce insomnie

Histoire érotique

Douce insomnie….

J’ai la chance de partager ma  vie avec une femme superbe. Je la désire comme au  premier jour et ce, à chaque instant du temps qui passe. L’autre nuit, je ne trouvais pas le sommeil. Allongée à mes côtes, elle dormait en positio

Sexe au téléphone 08.95.69.61.35

Sexe au téléphone 08.95.69.61.35

n du fœtus. Je me suis tourné pour la regarder. Elle était vêtue de sa nuisette. J’ai admiré son  cou, son épaule et sa hanche dénudés. Mon regard s’est posé ensuite sur ses fesses, dont la  culotte italienne ne cachait rien de leur joie galbe. Avec précaution, j’ai posé ma main sur sa  hanche et je l’ai glissé sur sa  croupe. Je l’ai caressée. Elle est restée d’abord immobile.  Puis, lorsque j’ai enfin retiré ma main au bout de quelques  minutes, elle a ondulé du cul, à sa recherche. Encouragé et émoustillé, je  me  suis enhardi. J’ai fourré sa culotte dans la raie de ses  fesses, et je les ai malaxées à pleines mains. Je me suis collé à elle et, remontant sa nuisette, je l’ai couverte de baisers. Mon  sexe tendu dans mon boxer est  venu se frotter contre son corps.  

Mes baisers sont descendus, et j’ai ôté sa culotte. Elle s’est couchée sur le ventre. Je me suis placé à genoux derrière elle, entre ses jambes écartées. J’ai embrassé et léché la raie de son cul en continuant mes caresses. Elle a relevé le bassin, tête appuyée sur l’oreiller. J’ai écarté  ses fesses, et ma langue s’est  faite plus insistante, explorant  les contours de sa rosette, puis  léchant les lèvres de sa chatte. Elle mouillait fort. Mes doigts ont massé son anus distendu. Elle gémissait… Ma langue s’est attardée sur son clitoris. Enivré  par ses couinements, j’ai introduit l’index, puis le majeur dans  son vagin trempé. Offerte aux caprices de mes doigts en position de levrette, elle me suppliait de la pénétrer. J’ai ôté mon boxer et j’ai placé ma queue contre sa fente luisante…

Histoire érotique Douce insomnie

69 nuances de sexe !

Calmes et sevrés, nous  avons enfin retrouvé le sommeil.  Nous sommes restés immobiles quelques secondes, puis ]’ai commencé des  mouvements lents et réguliers de va-et-vient. Je la pistonnais en lui tenant fermement les hanches. Le bruit cadencé du choc de mon bassin contre son cul décuplait mon plaisir. Je le savais que je ne pourrais plus  me retenir longtemps. Elle a soudain rompu notre  étreinte et m’a poussé à  m’allonger sur le dos. Elle a retiré sa nuisette et elle s’est assise sur moi en me faisant face. Elle a saisi de sa main ma verge et l’a engloutie dans sa chatte. Maîtresse de la situation, elle oscillait du bassin d’avant en arrière en coulissant  sur mon membre. Mes mains  pétrissaient sa poitrine et ses  fesses. Malgré un ultime effort de résistance, mon plaisir a explosé en plusieurs jets. Je me  suis écroulé dans un râle. Elle s’est couchée sur moi, et nous sommes restés ainsi blottis l’un sur l’autre, silencieux pendant quelques instants.

Histoire érotique

08.95.69.61.35

 

 

Source: Union

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *